Google Glass : pour en finir avec les mythes et les idées reçues

googleglassfrance

Le groupe a publié son « top 10 des mythes sur les Google Glass » afin de répondre aux critiques et de tordre le cou aux rumeurs les plus folles entendues ici ou là.

Il fallait s’y attendre : par leur aspect révolutionnaire, l’étendue de leurs fonctionnalités et le mystère qui les entoure, les Glass ont fini par inquiéter. Si un très faible nombre d’individus a pu les avoir en main, l’immense majorité du public attend toujours de pouvoir juger « sur pièce ». Et cette attente est source de craintes, de doutes et de rumeurs en tout genre. Y compris les plus farfelues. De la fin de la vie privée aux problèmes oculaires, de leur prix inabordable à leur fonctionnement dangereux, la toile regorge depuis plusieurs mois d’articles critiquant l’objet.

Lassé de lire tout et n’importe quoi ou simplement affolé du mauvais impact que cela va finir par avoir avant même le lancement de ses futures lunettes, Google a donc décidé de riposter. La firme de Mountain View vient de publier une liste des fausses idées reçues intitulée « top 10 des mythes sur les Google Glass ». Destinés autant à faire cesser fantasmes et mensonges qu’à rappeler le concept initial de ses Glass, cette énumération des « légendes urbaines » permet également d’en présenter une nouvelle fois le principe et les qualités.

Voici la liste des mythes et les réponses du Groupe :

  • Les Google Glass isolent du monde réel : Bien moins qu’une consultation sur un Smartphone ou sur un ordinateur. Porter des Glass permet l’interaction avec d’autres individus, tandis que se pencher sur sa tablette vous coupe de la vie et de ce qui se passe autour de vous. Les Glass permettent de s’engager dans le monde.
  • Les Google Glass sont constamment branchées et enregistrent tout : Les lunettes sont désactivées par défaut. Allumées que lorsque vous le souhaitez, les glass sont conçues pour un fonctionnement ponctuel, avec une capacité d’enregistrement limitée à 10 secondes. L’autonomie de la batterie n’est d’ailleurs que de 45 minutes.
  • Les testeurs des Google Glass sont de purs geeks, fous de high-tech : Faux. Il y a tous les profils: parents, médecins, pompiers, étudiants en cinéma, journalistes, gardiens de zoos… Leur point commun est de voir l’immense potentiel de cet outil technologique pour les futurs utilisateurs.
  • Les Google Glass sont prêtes à être commercialisées : Nous n’en sommes qu’aux tests du produit. Ce n’est d’ailleurs actuellement qu’un prototype. Les testeurs et le public jouent un rôle essentiel dans la façon dont il est développé. Ces 11 derniers mois, de très nombreuses mises à jour et améliorations ont été effectuées. D’autres ajustements auront lieu avant d’aboutir à la version finale. Demain, ce prototype actuel nous amusera autant que les téléphones mobiles des années 80.
  • Les Google Glass permettent la reconnaissance faciale (et d’autres choses douteuses): Ce n’est pas vrai. Indépendamment de la faisabilité technologique, nous avons pris la décision de ne pas permettre cette fonctionnalité à moins que nous puissions répondre parfaitement aux nombreuses questions qu’elle soulève. L’existence d’une application développée par d’autres ne signifie pas que Google va la commercialiser ou la recommander.
  • Les Google Glass bloquent votre regard : Avant de faire de telles affirmations, avez-vous essayé les Glass ? L’écran est délibérément situé au-dessus de l’œil droit, pas en face ni au-dessous. Il a été conçu de cette façon afin que le champ de vision soit dégagé et que l’on puisse toujours regarder le monde autour de soi contrairement à une consultation sur un téléphone.
  • Les Google Glass sont l’outil parfait pour espionner : Soyons honnêtes, si quelqu’un veut vous enregistrer secrètement, il y a beaucoup mieux qu’une caméra que vous portez bien en évidence sur votre visage et qui s’allume à chaque fois que vous effectuez une commande vocale, ou appuyez sur un bouton.
  • Les Google Glass sont réservées aux privilégiés qui peuvent se le permettre : Le prototype actuel coûte 1500 dollars et nous nous rendons compte que c’est hors de portée pour beaucoup de gens. Mais cela ne signifie pas que tous ceux qui en détiennent une paire actuellement sont riches. Economies, cadeaux, appels aux dons sur des sites participatifs ont aussi permis aux testeurs de se procurer les Glass.
  • Les Google Glass seront interdites partout : A l’image de l’utilisation réglementée des téléphones portables et de l’interdiction de leur utilisation dans certains lieux, des règles doivent s’appliquer pour les lunettes.
  • Les Google Glass marquent la fin de la vie privée : La même menace a été proférée lors de l’apparition des appareils photos puis lors de celle des téléphones portables. Dans 10 ans, il y aura toujours plus d’appareils photo en circulation, Google Glass ou pas.

Alors convaincus ?

You may also like...